Vins de Bourgogne

Dimanche 28 février 2010

La Bourgogne et ses vins sont une référence dans le monde vinicole. Un grand pinot noir des Côtes de Nuits, les grands chardonnays de Chablis et des Côtes de Beaune sont des références inégalées.

Le vignoble cependant,  reste très morcelé et la qualité est peu homogène, même dans les prix les plus élevés. Le prix n’est donc pas toujours synonyme de qualité et les achats réalisés au hasard peuvent se révéler extrêmement décevants.

L’histoire du vin en Bourgogne

Les premières traces du vignoble bourguignon remontent au IIe siècle, mais une thèse affirme que les Celtes cultivaient la vigne et élaboraient du vin avant l’arrivée des Romains, et ce, dès le Ve siècle avant notre ère.
Un texte écrit lors de la visite de l’empereur Constantin à Autun en 312, atteste de l’existence d’un vignoble en Côte d’Or.

La tradition vinicole des monastères commença par des donations, l’une à l’abbaye Saint-Begnignus de Dijon , en 587, et l’autre au monastère de Bèze près de Gevrey, en 630. En 910 fut fondée Cluny dans le Mâconnais.
S’ensuit alors un silence de plusieurs siècles, jusqu’au XIIe siècle par la créations des grandes abbayes cisterciennes comme Citeaux, près de Nuits-Saint-Georges.

Géographie du vignoble bourguignon

On entend souvent de grands noms de vins de Bourgogne qui font rêver, sans connaitre précisément leur origine précise. Trois grandes régions composent le vignoble bourguignon :

La limite septentrionale est formée par les enclaves autour de Chablis, de Tonnerre et d’Auxerre. Chablis est célèbre pour ses Chardonnays nerveux et élégants qui bénéficient des appellations grand et premier cru. La côte d’Auxerre, produit des vins blancs et rouges légers comme l’Irancy,
Le Chatillonnais, à l’est, est une zone plus modeste qui élabore de crémants intéressants.

La Côte d’Or, au nom prédestiné, qui abrite la majeure partie des grands et premiers crus de Bourgogne sur une longueur d’une cinquantaine de kilomètres. Les noms de villages tels que Gevrey-Chambertin, Nuits-Saint-Georges, Beaune ou Meursault, pour n’en citer que quelques uns, ont acquis une célébrité internationale.

Dans la partie nord, la côte de Nuits, on élabore des pinots noirs complexes et pleins de finesse (Gevrey-Chambertin, Vougeot, Vosne-Romanée, Chambolle-Musigny, Nuits-Saint-Georges). Peu de vins blancs

Dans la partie sud, la Côte de Beaune, royaume du chardonnay, donne des pinots noirs plus fermes et plus robustes (Ladoix, Savigny, Pommard, Volnay, Saint Aubin, Chassagne-Montrachet). Les grands blancs de chardonnay ont un rapport très subtil entre les notes fruitées et minérales, ce qui les rend uniques (Meursault, Puligny-Montrachet)

La limite sud de la Côte de Beaune qui forme la frontière du département de la Saône et Loire ou apparaissent déjà les premières tuiles romaines. Il s’agit de la Côte Chalonnaise qui produit des vins rouges et blancs abordables et excellents.
La région ne possède pas de grands crus mais les premiers crus sont remarquables (Mercurey, Givry, Rully, Montagny)

En poursuivant au sud, commence le Mâconnais qui élabore des chardonnay de caractère (Saint-Véran, Pouilly-Fuissé à ne pas confondre avec le Pouilly-fumé qui est un vin de Loire centre). Il faut d’ailleurs savoir que le cépage chardonnay est originaire de la région .
Les vins rouges sont généralement issus d’assemblages de pinot noir et de gamay. Ils accompagnent particulièrement bien les petits repas de charcutailles pris sur le pouce et bien arrosés.

Si l’on continue la route, on touche aux limites du Beaujolais mais nous ne sommes déjà plus en Bourgogne

Les appellations de Bourgogne

Le vignoble de Bourgogne, très morcelé et d’une grande variété, a entrainé une règlementation complexe mais emprunt d’une grande logique. Parmi les Vins d’Origine Contrôlée (AOC) qui constituent l’essentiel de la production, on peut établir une hiérarchie entre trois niveaux d’appellations auxquels correspond une réglementation particulière concernant le rendement maximal par hectare, le degré minimal et maximal du vin. Ces trois niveaux s’étagent, de la base au sommet, de la façon suivante :

L’appellation régionale

Elle représente 56% de la production globale et s’applique aux aires viticoles des trois départements (Yonne, Côte d’Or, Saône et Loire) avec des règles de production identiques. Son dénominateur commun est « Bourgogne » qui figure nécessairement sur l’étiquette et qui implique, pour un vin blanc, que le chardonnay est le cépage exclusif. Pour un vin rouge ou rosé, il ne peut s’agir que du cépage pinot noir.
Toutefois au nom de « Bourgogne » peut s’ajouter une indication géographique comme

-  un nom de région : hautes Côtes de Beaune, Hautes Côtes de Nuits, Côte Chalonnaise…
- un nom de village : Le Chapitre, La Chapelle Notre Dame…

Ces différenciations ont été obtenues par les vignerons au prix de longs et patients efforts pour faire valoir les spécificités de goût de chacun des terroirs.

Le passetoutgrain est le fruit d’un des rares assemblages de bourgogne : le pinot noir (2/3) et le gamay (1/3)

Les appellations communales

Représentant le second niveau dans la hiérarchie et 21% de la production totale, elles sont également qualifiées appellations « villages ». Là encore, le chardonnay est le cépage exclusif en blanc, et pour un vin rouge ou rosé, il ne peut s’agir que du cépage pinot noir.
Elles portent l’indication sur l’étiquette du nom de la commune de production et sont particulièrement nombreuses en Côte d’Or (Chambolle-Musigny, Ladoix, Pommard)

Les premiers crus et les grands crus

Les premiers crus représentent 11% de la production et s’appliquent à des parcelles très précises et bien délimitées de certains villages qui donnent une spécificité au goût selon le sol, l’exposition ou le micro climat  : Meursault Charmes, Vosne-Romanée Clos des Réas.

Les grands crus enfin qui sont peu nombreux (2% seulement). Il y en a 7 à Chablis, les autres sont en Côte d’Or et sont mondialement connus sous les noms de Clos de Vougeot, Romanée Conti, Musigny, Corton Charlemagne, etc…

Voici un simple aperçu du vignoble bourguignon, il reste encore beaucoup à dire. Nous nous retrouverons sans doute pour d’autres articles sur cette région  et ses vins magnifiques.

A bientôt.

Vins de France

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

Laisser votre commentaire