Les vins du Chili

Dimanche 17 janvier 2010

La situation politique du pays sous le gouvernement de Pinochet, créa un net ralentissement de l’industrie viticole.

Le rétablissement de la démocratie a redynamisé cette industrie qui a bénéficié d’un accroissement de l’encépagement de plus de 10000 hectares entre 1987 et 1993. Le Chili se situe aujourd’hui au neuvième rang mondial pour sa production de vins. Il existe six régions viticoles délimitées au Chili : Aconcagua, Casablanca, Maipo, Rapel, Maule, Cirico et Bio-Bio.

Le Chili possède un système de Dénominations d’Origine régional (DO) dans lequel les régions sont elles-mêmes subdivisées. Les noms de ces régions sont généralement empruntés aux rivières qui coulent des Andes vers le Pacifique.

L’histoire du vin au Chili

Les premiers ceps de vigne ont été importés au Chili par les Conquistadores au milieu du XVIème siècle, après avoir transité par le Pérou ou le Mexique. EN 1678, le Gouverneur du Chili recommanda que la culture de la vigne soit activement encouragée afin de créer de nouvelles exploitations. Au XVIIIème siécle, le Chili était connu pour ses gros rendements est ses prix bas.
AU XIXème siècle, un français, Claudio Gay, persuada le gouvernement chilien de produire ses propres plants. Il est à noter que le Chili a échappé au phylloxéra et au Mildiou grâce à la barrière de protection naturelle que constitue la Cordillère des Andes. Il possède pour ces raisons, un patrimoine ampélographique (qui a trait à l’étude de la vigne) unique, notamment grâce à Ochagavia Eschazarreta qui importa en 1851, avec un vigneron francais du bordelais, des plants qui sont aujourd’hui parmi les plus réputés du monde.

Climat et sols

L’influence du courant froid de Humboldt à l’ouest et les vents rabattants frais des Andes à l’est tempèrent le climat extrêmement chaud.
Les meilleurs sites tirent profit des brises rafraîchissantes et de la fraîcheur des brouillards côtiers du Pacifique, ou, de plus en plus souvent, de l’altitude, car les vignobles sont plantés sur des coteaux moins exposés au soleil.
Dans la plupart des régions du Chili, les sols sont fertiles, et l’eau pour l’irrigation en provenance des rivières est abondante.

Les vignobles chiliens

Il couvrent une superficie de 107000 hectares dans un bande légèrement plus étroite qu’en Argentine.

Si les vallées de l’Aconcagua et de Casablanca sont deux des régions les plus importantes au nord de Santiago, la majeure partie des grands vins chiliens proviennent des sous-régions de la grande plaine centrale qui s’étend au sud de la capitale.

  • La région d’Aconcagua au nord de Santiago, aux sols alluvionnaires partiellement argileux, comprend les deux sous-régions de Casablanca et d’Aconcagua elle-même. Elle s’avère être l’une des meilleures du Chili pour ses vins blancs de Sauvignon et de Chardonnay frais et élégants, mais elle produit aussi des vins rouges issus de Merlot et de Cabernet-Sauvignon au goût riche, rehaussé de menthe.
  • La plaine centrale ou l’on trouve les sous-régions de Maipo, Rapel (climat de type méditerranéen), Curico et Maule, Bon nombre des plus anciennes et des plus importantes caves du Chili sont installées ici. On y trouve les meilleurs vins rouges chiliens de style bordelais
  • La région du sud est partagée entre Itata et Bio-Bio. Comme elle n’est pas protégées par les montagnes côtières, les pluies y sont plus fortes, les températures moyennes plus basses et les heures d’ensoleillement moins nombreuses qu’ailleurs.

Cette région non irriguée produit du vin de table à partir de cépages productifs Pais et Mission, bien qu’on y récolte du Muscat d’Alexandrie en quantité importante, et les cépages nobles conquièrent de nouveaux territoires, en particulier Mulchen, qui convient bien aux variétés aromatiques comme le Riesling et le Gewurztraminer.

Le pisco

L’eau de vie nationale du Chili tire son nom de « Piscu » qui signifie « oiseau en vol » en quechau, langue des Incas. Elle est distillée à partir de Muscat du nord du Chili, dans la région de Pisco, et est devenue en 1931 la première boisson alcoolisée à être protégée par une appellation d’origine.

Pour un cocktail original d’été : 4 mesures de pisco, 1 mesure de jus de citron vert de préférence, 1 cuillère à café de blanc d’œuf, sucre à volonté et glaçon, le tout mélangé et secoué dans un shaker.

Vins exotiques

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

Laisser votre commentaire