Vins d’Argentine

Lundi 28 décembre 2009

L’ Argentine est le cinquième producteur de vin au monde

C’est en 1980 que Nicolas Catena mit en évidence que l’Argentine possédait un des meilleurs terroirs au monde, qu’il identifia les grands terroirs du pays  et introduisit les méthodes modernes de vinification.
La prospérité économique sous le gouvernement du Président Menem est à l’origine de modifications importantes de l’industrie viticole argentine dans les années 90. De nouveaux investissements massifs dans de nouvelles plantations et dans les caves expliquent les succès du début du XXIe siècle.

L’histoire du vin en Argentine

L’ Argentine peut se prévaloir d’une culture viticole remontant aux premiers conquérants et colons espagnols du XVIe siècle qui ont trouvé les contreforts de la Cordillère des Andes parfaitement adaptés à la vigne. Il est aujourd’hui admis que les premiers plans de « Vinifera » argentins sont arrivés d’Espagne en 1541 et que la création d’un premier domaine à Santiago del Estero par le prêtre Juan Cidro est confirmée en 1557.
Peu après, c’est la ville de Mendoza qui est fondée. Depuis toujours le cépage le plus cultivé est une version du Criolla Chica et constitue avec l’autre cépage argentin persistant, le cereza, la base du vignoble local.

Climat

On retrouve dans cette partie du globe un climat continental sec avec de faibles précipitations. Les vignobles sont donc irrigués par un système de goutte à goutte car les pluies sont insuffisantes pour la culture de la vigne.
La Cordillère des Andes protège les vignobles des vents humides de l’océan Pacifique, la région bénéficie donc de journées chaudes et ensoleillées mais les nuits sont fraiches.
Cette amplitude thermique est particulièrement intéressante pour l’expression des arômes

Les vignobles argentins

Les vignobles se répartissent dans quatre régions principales :

•   Mendoza est le cœur de la viticulture en Argentine et de loin la plus grande région de production. Ses cinq districts couvrent une superficie de 144000 hectares et fournissent les deux tiers des vins du pays (Chardonnay, Cabernet Sauvignon, Malbec)
•   San Juan est la deuxième région viticole avec 35600 hectares de vignes. Le climat est plus chaud qu’à Mendoza et l’on y produit de grandes quantités de vin bon marché comme de bons vins rouges robustes
Encore plus au nord et bien moins étendue, la province de La Rioja est la région viticole la plus ancienne et, avec ses 7000 hectares, celle qui fournit le torrentès si recherché (vin blanc aromatique, moyennement charpenté, avec beaucoup d’alcool et des arômes prononcés fruités ou floraux).
•    Cafayate, est une région isolée à 1700 mètres d’altitude, surtout connue pour ses vins blancs. Comparée à la surface de son vignoble (1800 ha) qui ne représente que 1,5% de la production nationale, la qualité du Cafayate est remarquable.
Le foen a pour effet de retenir les nuages en montagne, de les éloigner de la vallée qu’il préserve ainsi de la pluie. Le résultat est que la vallée est ensoleillée et sèche.
•    Rio Négro qui doit son nom au fleuve, artère vitale, pour l’industrie fuitière et viticole du sud de l’Argentine. Avec sa chaleur sèche et ses pluies rares, ses importants écarts de température entre le jour et la nuit, Rio Négro est une région viticole qui suscite l’enthousiasme des connaisseurs. On y trouve de nombreux cépages, Chardonnay, Riesling, Torrentès, Sauvignon, Merlot, Malbec, Pinot Noir

Le Malbec est le cépage le plus important pour les vins rouges de qualité. C’est à l’origine un cépage bordelais, qui donne des vins charpentés, avec des niveaux de tanins moyens ou élevés, ce qui rend certains Malbecs argentins aptes au vieillissement.
Les vins ont des arômes de fruits noirs, souvent épicés et les meilleurs vins s’améliorent en futs de chêne. Il est courant d’assembler le Malbec avec le Cabernet Sauvignon et/ou le Merlot

Vins exotiques

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

2 réponses pour “Vins d’Argentine”

  1. Je n’ai jamais été un très grand fan des vins argentins. En effet, avec le soleil, je trouve que le raison murit beaucoup plus vite et rend les vins beaucoup plus entetant et ennivrant.

    Partagez vous cette opinion ?

  2. Bonjour

    L’un des aspect les plus fascinants du vignoble argentin est la variété des cépages. Le Criola et le Cereza, très productifs, se taillent encore la part du lion mais sont en déclin au profit de cépages haut de gamme.
    Le cépage rouge de qualité le plus important en Argentine, le malbec originaire du bordelais, prospère particulièrement bien sous le climat chaud, sec quasiment désertique. Le vin produit à partir du Malbec est par nature charpenté avec des niveaux de tanins moyens ou élevés, ce qui le rend apte au vieillissement.

    Les vins blancs argentins qui ont le plus de caractère sont issus de raisins Torrontés, originaires de la Galice en Espagne. Très aromatiques, ces vins secs et moyennement charpentés contiennent par contre beaucoup d’alcool, une acidité moyenne et des aromes prononcés, fruités et floraux.

    Il est certain que le climat argentin et la situation des vignobles, protégés par la Cordillère des Andes, avec des journées très chaudes et des nuits fraiches, conduisent à une maturité pleine qui entraine des aromes et une force que vous avez su parfaitement déceler. C’est ce qui fait la particularité de ces vins uniques par rapport aux cousins européens issus de mêmes cépages.

    Je partage donc en partie votre point de vue, mais c’est aussi une question de goût qui fait que l’on aime ou pas.

Laisser votre commentaire