Quel verre pour quel vin ?

Mercredi 23 décembre 2009

Il ne viendrait à l’esprit de personne de servir un Muscadet dans un bock de bière ou un bon vin de Bordeaux dans une coupe. Jusque là tout va bien, mais il n’en va pas forcément de meme pour le reste.

La forme du verre, outre l’aspect esthétique qu’il suscite, doit répondre à des impératifs propres à la dégustation des différents types de vin.

Le champagne

Il ne faut pas oublier que le champagne n’est pas qu’une boisson gazeuse mais un vin à part entière.
Certes, il occupe une place très particulière dans le monde des vins, et les arômes subtils qu’il a développés pendant des années en bouteille se révèleront pleinement à la condition qu’ils se concentrent à la surface du royal liquide.

Pour cette raison, le verre à champagne doit posséder une forme fuselée en forme de tulipe avec un bord légèrement resserré.
Autrement dit, bien qu’élégante également, la coupe est moins adaptée à la dégustation du champagne.

Les vins blancs légers et vifs

Il n’est pas nécessaire que le verre soit large puisque seuls les arômes fruités ou floraux doivent s’exprimer.
Ces vins généralement portés par un faible degré alcoolique, n’appellent pas un verre très haut recherchant la concentration.
Il est conseillé d’utiliser un verre au bord légèrement évasé afin d’atténuer la saveur acide prononcée de ces vins et favoriser le déversement sur les cotés de la langue, sensibles à l’appréciation de l’acidité.
(Sauvignon, Sylvaner, Muscadet, Entre-Deux-Mers)

Les vins blancs aromatiques

Pour favoriser l’expression des aromes puissants, le verre doit etre plus large et plus ouvert que pour les vins secs légers. Le calice ne doit pas etre d’une hauteur excessive pour éviter que les aromes complexes ne s’évaporent trop vite.
Cette belle ouverture sur des notes rondes laissera la bonne impression d’un vin distingué et riche en saveurs
(Pouilly Fumé, Sancerre, Riesling, Cotes Chalonnaises)

Les vins blancs corpulents élevés en fut de chène

La structure de ces vins nécessite un verre plus volumineux pour leur permettre de s’oxyder, et ainsi livrer leurs arômes les plus complexes.
La hauteur du calice doit etre plus élevées que pour les vins blancs légers afin d’aérer la teneur en alcool et permettre au nez de se consacrer aux arômes.
(Gewurztraminer, Montrachet, Crozes-Hermitage)

Les vins rouges jeunes

Les vins rouges jeunes tels que les vins de primeur et plus particulièrement le Beaujolais, peuvent etre servis comme les vins blancs très aromatiques dans un verre peu volumineux au calice de faible hauteur. La petite taille du verre concentre les notes fruitées subtiles. Ces vins s’expriment parfaitement lorsqu’ils sont servis un peu frais.
(Saumur Champigny, Fleurie, Saint Amour, Bourgueil)

Les vins rouges veloutés

Les vins rouges veloutés à la robe sombre, possèdent un spectre aromatique riche et bien structuré.L’expression de leurs arômes nécessite une surface suffisante, le verre idéal étant le verre ballon. Selon la concentration et la teneur en alcool, le verre doit etre choisi plus ou moins grand.
(Pomerol, Saint-Emilion, Merlot)

Les vins rouges élégants, soyeux et épicés

Ces vins aux arômes complexes dominés par un fruité fin, ont besoin d’une surface importante pour s’exprimer pleinement. Les notes épicées qui les caractérisent, sont parfaitement mises en valeur par un verre ballon au bord légèrement évasé. Il accentuera le fruité sur la langue et atténuera l’impression d’acidité.
(Gevrey-Chambertin, Pommard, Cotes de Nuits)

Les vins rouges tanniques

Pour déployer totalement le bouquet de ces vins à la robe très foncée, il convient de favoriser un contact particulièrement étendu avec l’oxygène de l’air. Un verre large et haut est essentiel à l’expression se leur complexité aromatique.
(Cahors, Madiran, Graves, Gaillac)

Les vins doux et moelleux

Ces vins à la texture dense, à la forte puissance aromatique, demandent un verre en forme d’entonnoir dans sa partie basse, pour permettre la libération des arômes, et qui se resserre dans sa partie supérieure pour concentrer le bouquet.
(Sauternes, Jurancon, Loupiac)

Le lavage des verres à vin

La propreté et surtout l’absence d’odeurs parasites sont essentiels pour ne pas altérer les arômes du vin.
Il est recommandé de les laver à la main, à l’eau chaude, avec très peu de détergent , les rincer abondamment et les essuyer avec un torchon sans peluches ou du papier absorbant.
Les traces de gras et de rouge à lèvres se retirent facilement avec un peu de savon sans parfum.

Conseils autour du vin

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

2 réponses pour “Quel verre pour quel vin ?”

  1. Bonjour,
    J’aime beaucoup votre descriptif pour sur les verre, et j’aimerais savoir si vous savez où peut-on trouver la liste complète avec images (sans image j’ai un peu de la peine à visualiser la forme).
    Merci pour le travail que vous faites.

  2. Bonjour

    Cette image est une composition d’artiste. Elle évoque les différentes formes mais ne fait pas référence à un catalogue précis et même pour un type de verre donné, les formes peuvent encore varier. L’important est de se faire plaisir en choisissant soi-même.

Laisser votre commentaire