Les sulfites et le vin

Samedi 1 octobre 2011

 

Les sulfites sont des sels chimiques ayant des propriétés anti-oxydantes. C’est pourquoi des sulfites sont utilisés comme conservateurs.

On les utilise pour la conservation du vin mais également celle du cidre, de certaines pates alimentaires, les fruits sec, les cornichons en bocaux, les crevettes , etc…

L’ennemi du vin

De par sa composition à base d’eau, d’acides naturels, d’alcool et de centaines de composés en plus ou moins grande quantité, le vin n’est pas sensible aux risques microbiens. En revanche, il reste sensible à la présence d’oxygène dissous et aux micro-organismes tels que les bactéries qui, avec le temps, sont capables de transformer le divin nectar en un vulgaire vinaigre.

Pourquoi ajoute-t-on des sulfites dans le vin ?

Tous simplement pour qu’il se conserve et restitue toute la finesse des arômes et la typicité des terroirs dont ils sont issus. Aujourd’hui, les vignerons maitrisent parfaitement le dosage des sulfites. Ils n’ajoutent que la stricte quantité nécessaire et le plus souvent bien en deça des quantités autorisée par la législation européenne.

En fonction de la nature des vins, la protection doit être plus ou moins importante : en quantité plus importante dans les vins blancs de type moelleux ou demi-sec, un peu moins dans les blancs secs et encore moins dans les rouges.

Faut-il avoir peur des sulfites ?

Tout produit chimique peut entrainer des effets secondaires et les sulfites n’échappent pas à cette règle. Les effets indésirables les plus communs, sans être dangereux, sont les maux de tête et les allergies. Comme nous l’avons écrit précédemment, les dosages sont désormais bien maitrisés et  ces risques ont considérablement diminué depuis quelques années.

Cela dit les antioxydants font partie de la vie et notre organisme en produit pour se protéger du même type d’agressions. Citons par exemple les vitamines C et E et certains enzymes.

Que dit la règlementation ?

L’étiquette ou la contre-étiquette apposée sur toute bouteille de vin doit, depuis novembre 2005, mentionner la présence de sulfites si la teneur en sulfites est supérieure à 10mg/litre, autant dire que quasiment toutes les bouteilles comportent cette indication.

Ce produit et ses dérivés, utilisés dans de nombreux produits alimentaires, portent sur les emballages des noms de code compris entre E220 et E228.

Existe-t-il des vins sans sulfites ?

Cela reste techniquement possible, à la condition de stocker les vins à moins de 13° C, à l’abri de la lumière et de ne pas vouloir les transporter, et de les consommer jeunes. Autant dire que c’est pratiquement impossible.

Le meilleur gage de sureté est de s’adresser à des vignerons qui ont l’amour de leur métier, des vins bien faits et les plus naturels possibles, ce que s’efforce de choisir la boutique en ligne Vigne-Online pour le plaisir et la santé de ses clients.

A savoir, Shopping

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

3 réponses pour “Les sulfites et le vin”

  1. Article très complet, des compléments en vidéo pour les intéressés sur ce blog :
    http://www.oenovino.fr/blog/2011621-contient-des-sulfites-faut-il-souffrir-pour-etre-belle

  2. Je permets de signaler qu’il est strictement impossible de trouver du vin sans sulfite, puisque ceux-ci sont naturellement présent dans les moûts.

  3. Vous avez raison et vous l’aurez compris, notre article traite de l’ajout de sulfites dans le vin.

Laisser votre commentaire