Offrir un vin : comment ne pas se tromper ?

Dimanche 10 janvier 2010

A l’occasion d’un anniversaire, pour Noël ou la fête des pères, le casse-tête reprend : Qu’est ce que je pourrais bien lui offrir ?

Nous vivons dans un pays de tradition gastronomique ou les vins occupent une place de choix, et pourtant nous ne pensons pas toujours à offrir du vin.
Il suffit de se déplacer à l’Etranger pour s’apercevoir que notre réputation est établie, et qui ne s’est entendu répondre à l’annonce de notre nationalité : oh ! french wines….

Vin et cadeau, des mots qui vont si bien ensemble

Quoi de mieux que d’associer un cadeau et le vin qui sont tous deux synonymes de convivialité, de plaisir partagé, de fête et de gaîté.
Faire plaisir, c’est avoir la certitude de ne pas se tromper dans son choix, ne pas décevoir mais au contraire viser juste

Conseils pour offrir du vin

Maintenant que l’idée est retenue, il faut cibler au mieux. Un vin de Bordeaux, de Bourgogne, une bouteille de champagne pour les grands classiques ou sortir des sentiers battus en visant un vin « découverte » ou encore, pourquoi pas, un vin de l’autre bout du monde, sud-africain, argentin ou australien ?

Voici donc quelques conseils qui devraient vous aider.

Le mieux est de connaître les préférences de l’heureux bénéficiaire. Pensez à interroger vos  proches, en toute discrétion bien sûr, c’est la meilleure des solutions.
Le vin rouge se prête souvent mieux à un cadeau de ce genre, mais les vins blancs n’en sont pas exclus, bien au contraire.

S’il est plutôt classique, les grandes appellations lui feront certainement plaisir. Choisissez alors un grand vin de Bourgogne (Côte de Nuits Saint Georges, Saint Aubin, Chassagne-Montrachet), de Bordeaux (Pomerol, Pauillac, Margaux) ou un Côte du Rhône de qualité (Chateauneuf du Pape, Vaqueyras, Côte Rôtie, Condrieu).

S’il est ouvert à la nouveauté, n’hésitez pas à choisir un vin du Languedoc, région qui offre aujourd’hui d’excellents produits à un bon rapport qualité prix, un vin blanc de Loire comme le Sancerre ou le Quincy, ou encore un riesling ou un gewurztraminer « vendanges tardives » qui étonnent toujours par leur grande noblesse.

Si vous ne savez pas et que vous voulez vraiment jouer l’effet de surprise, vous pouvez choisir des vins du nouveau monde, Argentine, Chili, Afrique du Sud, Australie, Nouvelle Zélande ou Californie, dans les rouges ou les blancs, ce n’est pas le choix qui manque.

Dans tous les cas, si vous offrez un vin de garde qui s’exprimera pleinement dans quelques années, dites le à votre hôte pour qu’il ne se sente pas obligé d’ouvrir la bouteille à table. Si au contraire vous choisissez un vin jeune prêt à être dégusté maintenant, demandez conseil dans cet optique.

Et très important, relevez et mémorisez les caractéristiques du vin que vous offrez, son origine, quelques indications sur le domaine d’appartenance, le terroir, cela décuplera le plaisir d’offrir et de recevoir

Pour un cadeau, où acheter le vin ?

La grande distribution ne se prête pas idéalement à ce type d’achat (peu ou pas de conseil, emballage cadeau, etc..)

Si vous n’êtes pas un grand connaisseur, faites vous conseiller pour votre choix, chez un caviste ou sur le web en nous envoyant un message par exemple.
Sachez qu’à prix équivalent, voire inférieur, vous trouverez dans certaines régions un meilleur vin qu’une appellation d’origine réputée.

Pour une invitation à un dîner, une bouteille s’offre, comme un bouquet de fleurs, enveloppée de ses plus beaux atours de décoration.

Pour un remerciement, le cadeau d’une caisse de six ou douze bouteilles (en bois de préférence) exprimera la marque d’un savoir-vivre évident. Certains sites Internet de vente de vins proposent d’expédier directement du vin à la personne désignée avec un le mot d’accompagnement que vous aurez préalablement rédigé.

Offrir du vin à une femme

Offrir du vin à une femme : du bouquet de roses à la bouteille…

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser au bon vin, ce n’est que justice. D’ailleurs, tous les ans se réunit un comité de dégustation réputé et composé exclusivement de représentants du sexe féminin : Les Féminalises. Les prix décernés aux producteurs sont, d’une part, fortement reconnus par les professionnels du vin et les amateurs de vins d’autre part.

On peut également noter que dans les pays anglo-saxons, les vins sont majoritairement achetés et appréciés par les femmes, lesquelles ont une bonne culture œnologique.

Offrir du vin à une femme n’est donc pas une idée folle, bien au contraire, et un château judicieusement choisi fera aussi plaisir qu’un joli bouquet de fleurs.

Quels vins offrir à une femme?

Les hommes et les femmes n’ont pas nécessairement les mêmes goûts. La sensibilité de ces dernières est plus fine et il faut en tenir compte, jouer dans les nuances.

Généralement, les femmes ont un sens plus développé au nez qu’en bouche, contrairement aux hommes. Elles sont donc très sensibles aux arômes, aux parfums, à la fraîcheur du vin.
Au goût, elles ont longtemps préféré des saveurs douces, mais les choses changent à cet égard et nos compagnes vont avoir tendance à préférer les vins structurés et souples, peu tanniques.

Pour vous aider dans votre choix, nous vous invitons à suivre ces quelques conseils :

• Le Champagne, brut de préférence ou rosé pour ajouter une couleur qu’elles affectionnent, aux bulles fines, léger et rond. C’est la classe !

• Les vins rouges, Plutôt souples, fruités, jeunes (Beaujolais, Bordeaux Clairet, Bourgueil) ou légèrement tanniques (St Emilion, Pomerol, Margaux)

• Les vins blancs, Fruités, frais, floraux (Sancerre, Quincy, Chardonnay de Bourgogne)
Ronds aux arômes exotiques (Chardonnay et Sauvignon blanc d’Afrique du sud et d’Australie)
Moelleux (Jurançon, Bergerac, Sauternes)

Les vins rosés, Fruités, à la robe corail, aux nuances épicées (Bandol, Tavel, Coteaux d’Aix)
Légers (Vins de Loire)

Et n’oubliez pas les mots qui vont l’accompagner, ceux que nous vous laissons le soin d’ imaginer…

Les femmes et le vin, Shopping

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

8 réponses pour “Offrir un vin : comment ne pas se tromper ?”

  1. Merci pour ces conseils qui sont trés intéressants et qui bien sûr peuvent nous aider dans le bon choix.
    Pour ma part j’ai des amis qui aiment le bon vin (le Bordeaux en particulier) mais qui ne savent pas attendre pour le faire vieillir, ce qui est dommage.
    A votre avis quel serait le meilleur vin de Bordeaux que l’on pourrait consommer rapidement?

  2. C’est vrai qu’il est dommage d’ouvrir trop tôt un vin de Bordeaux car il risque d’être fermé et de ne pas livrer tous ses arômes. En règle générale, un vin de Bordeaux doit attendre de passer sa prime jeunesse (5ans environ) avant d’entrer dans sa phase de maturité qui peut s’étendre parfois sur plusieurs dizaines d’années.

    Tout dépend aussi de l’appellation. Il serait dommage d’ouvrir une bouteille de Margaux ou de Pauillac dans leurs toutes premières années. Si vous souhaitez garder sous la main quelques bouteilles à consommer maintenant, choisissez plutôt un Bordeaux Supérieur, un Côtes de Bourg ou un Médoc.

    Il est aussi possible, sans attendre, d’acheter et de consommer des vins de Bordeaux à leur bon niveau de maturité…mais il faut alors y mettre le prix.

  3. Bonsoir Monsieur,
    Je ne prends que quelques minutes pour survoler votre site qui me parait fort intéressant et pour une fois sans langue de bois ou plutot sans artifice, si vous souhaitez des commentaires concernant les femmes et le vin, je pense être en mesure de vous éclairer si vous aviez besoin d’une expérience, la mienne!
    Bien à vous
    Sylvie

  4. Bonjour Sylvie

    Merci pour votre commentaire qui montre, si besoin en était, que les femmes s’intéressent au vin.

    Nous retenons volontiers vos coordonnées pour solliciter un avis de votre part le moment venu. Dès à présent, il nous serait agréable de connaitre les sujets que vous aimeriez voir traiter dans notre blog en nous donnant un axe de reflexion (ce que peuvent penser les femmes de votre point de vue sur ces sujets)

  5. Marc PASDELOUP
    20 mars 2010 à 08h55

    Bonjour,
    Pourquoi décanter un grand vin en carafe avant sa dégustation, est-il nécessaire de le laisser « reposer »?

  6. Bonjour

    Le terme « décanter » convient effectivement bien à un grand vin, qui par nature doit être consommé à maturité. La décantation d’un grand vin n’est pas une obligation mais il arrive fréquemment que la bouteille contienne un dépôt appelé la lie. IL s’agit d’un dépôt résultant de la dégradation naturelle des levures.
    Dans ce cas, il vaut mieux décanter doucement le vin dans une carafe pour débarrasser le vin de ce dépôt qui risque de se déposer au fond du verre. Esthétiquement ce n’est pas terrible et la passage sur la langue de ces micro-grains est assez désagréable.
    Dans le doute carafez systématiquement, vos invités auront en plus le plaisir de voire trôner sur la table une belle carafe, ce qui, généralement, traduit un certain savoir-faire oenologique.

  7. bonjour,
    un conseil?
    offrir une bouteille de vin pour un anniversaire de mon beau pere plutot connaisseur et amateur de bon vin, plutot quelques chose qui se garde et plutot rouge, les bonne annees? et plutot kel appelation? merci de m eclairer je suis dans le flou complet
    cordialement

  8. Bonjour,

    Si vous êtes dans le flou, je vais rester sur les standards afin d’essayer de ne pas vous perdre dans les méandres viticoles…

    Je commencerais par vous demander si il garde en cave le vin pour le laisser vieillir.
    En effet, si ce n’est pas le cas (tout dépendant du budget bien sur), il est préférable d’allier qualité et quantité en partant sur des appelations qui s’expriment parfaitement dans leur jeunesse (entre 3 et 5 ans voire 7 pour les bourgognes) du type Bordeaux supérieur, Medoc, cote de Bourg ou de Blaye en Bordeaux Sancerre dans le Centre, Rully, Mercurey en Bourgogne.
    A contrario, s’ il aime bien faire vieillir le vin en cave n’hésitez pas à partir sur moins de bouteilles mais sur des appelations plus prestigieuses comme le Pauillac, Margaux, Saint-Estephe, Pomerol, Saint-Julien en Bordeaux, Chateauneuf-du-Pape, Cornas, Cote-Rotie en Cotes-du-Rhone, Gevrey Chambertin, Chambolle-Musigny, Vougeot en Bourgogne qui seront parfaits dans plusieurs années.
    Autre alternative beaucoup plus couteuse serait d’acheter les appelations ci-dessus mais sur des millésimes plus anciens.
    Si vous voulez plus de renseignements (comme les producteurs), n’hésitez pas à me contacter : contact[at]vigne-online.fr , je me ferai un plaisir de vous rappeler afin de mieux vous aiguiller

Laisser votre commentaire