Comment choisir son vin ?

Dimanche 25 avril 2010

Arrêtez de dire : en vin,  je n’y connais rien !

Tout peut paraitre effectivement compliqué lorsque l’on ne possède que peu de connaissances sur la question, mais un minimum permet de s’en sortir honorablement.

Il existe deux raisons pour être en position de choisir un vin. La première, pour accompagner un repas et dans ce cas notre article sur les accords mets et vins répondra à vos questions, et la seconde qui consiste à orienter son choix en fonction de ses goûts ou de ce que l’on recherche.

Tout est question de style et d’appellations qui correspondent à ces styles, c’est ce que nous allons voir.

1°/ Les vins légers et fruités

Ils sont rafraîchissants et désaltérants, au mieux de leur forme dans leur prime jeunesse. Ils peuvent être blancs, rosés ou rouges selon votre préférence.

Prenons l’exemple d’un Sancerre blanc, vin de Loire par excellence. Ses caractéristiques sont les suivantes

Aspect : Brillant, jaune pâle, parfaitement limpide.
Arômes : Agrumes, groseille à maquereaux, intenses.
Sensations : Très sec grâce à son acidité marquée mais pas agressive. Corps léger à moyen.
Style : Frais, très aromatique, désaltérant, à consommer jeune.
Cépage : Sauvignon.

Quels sont les vins légers et fruités par régions ?

Légende (Bl) vin blanc, (Rge) vin rouge

Alsace : (Bl) Sylvaner, Riesling, Muscat.
(Rge) Pinot Noir.

Loire : (Bl) Sancerre, Muscadet, Touraine, Pouilly-Fumé, Menetou-Salon, Quincy,
( Rge) Sancerre, Gamay de touraine, Chinon, Saumur-Champigny.

Bourgogne : (Bl) Aligoté, Sauvignon de Saint Bris, Petit Chablis , Mâcon villages.
(Rge) Côtes d’Auxerre, Passetougrain, Mâcon, Beaujolais villages.

Savoie : (Bl) Abymes, Apremont, Crépy.

Bordeaux : (Bl) Entre-deux-mers, Graves de Vayres,
(Rge) Bordeaux, Bordeaux supérieur.

Sud-Ouest : (Bl) Côtes de Duras, Bergerac sec, Jurançon sec.
(Rge) Gaillac, Côtes du Frontonnais, Côtes du Marmandais, Côtes de Duras.

Languedoc : (Bl) Picpoul de Pinet.

Rhône : (Rge) Côtes du Rhône, Crozes-Hermitage.

A noter que la grande majorité des rosés fait partie de cette grande famille des vins légers et fruités.

2°/ Les vins de matière et d’intérêt

Ils sont moyennement corsés et comportent une certaine structure, voire de la puissance. Ils ont aussi des possibilités de se bonifier avec le temps mais pas trop longtemps.

Pour illustrer, nous retiendrons deux types de vins, Un Santenay 1er cru (Bourgogne) et un Champagne brut.

Santenay 1er cru

Aspect : Limpide, rouge cerise foncé.
Arômes : Intenses, griottes, nuances végétales, soupçon de pain grillé.
Sensations : Charnu, vigoureux, légèrement tannique.
Style : Assez puissant, riche, complexe, très typé. A son apogée au bout de 4 à 6 ans.
Cépage : Pinot Noir.

Champagne brut

Aspect : Jaune paille, reflets cuivrés. Bulles minuscules, belle effervescence.
Arômes : Arômes de boulangerie (brioche), gingembre, nuances de fruits secs.
Sensations : Sec et riche, mousse voluptueuse. Acidité suffisante pour l’équilibre et la fraîcheur.
Style : Riche, ample, moyennement corsé.
Cépage : Pinot Noir (dominant) , Pinot Meunier, Chardonnay.

Qui sont ces vins de matière et d’intérêt ?


Alsace
: (Bl) Pinot Blanc, Gewurztraminer, Pinot Gris.

Champagne
: La plupart des champagnes.

Loire
: (Bl) Anjou, Coteaux du Layon, Jasnières, Saumur.
(Rge) Chinon réserve, Bourgueil réserve, Saumur-Champigny réserve.

Bourgogne
: (Bl) Chablis, Côte d’or villages et moindres crus, Pouilly-Fuissé, Côte chalonnaise villages et 1ers crus.
(Rge) Irancy, Côte d’or villages et moindres crus, Côte chalonnaise.

Savoie
: (Bl) Roussette de Savoie.
(Rge) Vin de Savoie mondeuse.

Jura : (Bl) Côtes du Jura, Arbois, L’Etoile.

Bordeaux : (Bl) Graves, Pessac-Léognan.
(Rge) Crus bourgeois et moindres crus classés ou équivalent Médoc, des Graves, de Saint-Emilion, de Pomerol, Lalande-de-Pomerol, Fronsac, Côtes de bourg, Côtes de Blaye.

Sud-Ouest : (Bl) Gaillac, Pacherenc-du-Vic-Bilh, Côtes de Bergerac sec et moëlleux.
(Rge) Buzet, Irouléguy, Côtes de Bergerac.

Rhône
: (Bl) Condrieu (boire jeune), Saint-Péray, Saint-Joseph.
(Rge) Saint-Joseph, Gigondas, Vaqueyras.

Provence : (Bl) Cassis, Bellet, Patrimonio, Ajaccio, Calvi, Coteau dAix.
(Rge) Les Baux de Provence, Coteaux Varois, Coteaux d’Aix, Bandol.

Languedoc-Roussilon : (Bl) Limoux, vins doux naturels de muscat, coteaux du Languedoc.
(Rge) coteaux du Languedoc, Corbières, Faugères, Minervois, Saint-Chinian, Collioure.

3°/ Les vins complexes et riches

Ils sont moyennement voire très corsés et demandent souvent de longues années pour développer et dévoiler toute leur grandeur. Ce sont des vins de caractère qui ont du corps et une grande complexité d’arômes.

Prenons l’exemple d’un Pauillac (Bordeaux)

Aspect : Limpide, grenat soutenu avec des reflets ambrés.
Arômes : Cassis, cannelle, notes grillées. Intenses et racés.
Sensation : Corsé, concentré et doté d’une structure tannique imposane, garante d’une grande longévité.
Style : Puissant et noble.
Cépages : Cabernet Sauvignon et Merlot

Quelles sont les régions et appellations des vins riches et complexes ?

Alsace : (Bl) Grands crus Riesling et Pinot Gris.

Champagne : Cuvées de luxe et millésimés.

Loire : (Bl) Savennières, Vouvray, Montlouis.

Bourgogne : (Bl) Chablis 1ers crus et grands crus.
( Bl et Rge) Côte d’Or meilleurs 1ers crus et grands crus.

Jura : (Bl) Vin Jaune.

Bordeaux : (Bl) Sauternes, Barsac.
(Rge) Meilleurs crus classés du Médoc, des Graves, se Saint-Emilion, de Pomerol, meilleurs crus bourgeois.

Provence : (Rge) Bandol, Patrimonio.

Sud-Ouest : (Bl) Jurançcon
(Rge) Pécharmant, Madiran, Cahors.

Rhône : (Bl) Hermitage, Chateauneuf du Pape.
(Rge) Côte Rôtie, Hermitage, Cornas, Chateauneuf du Pape.

Roussillon : (Bl) Banyuls, Maury.

Nous sommes sûrs que vous avez retrouvé des noms et des saveurs connus, du déjà vu, déjà dégusté, et espérons que cet article vous en fera savoir d’avantage pour vous lancer dans les bons choix.

Et maintenant vous pouvez dire : en vins, moi je m’y connais pour acheter mon vin !

Les femmes et le vin, Shopping

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

Laisser votre commentaire