Comment acheter son vin

Samedi 27 août 2011

L’amateur dispose de nombreuses possibilités pour acheter du vin et en fonction de ce qu’il désire, il privilégiera l’un où l’autre des différents circuits de distributions, chacun présentant des avantages et des inconvénients.

L’achat de vins pour une consommation immédiate

Un néophyte recherchera en priorité un vin à boire tout de suite. L’interlocuteur privilégié sera le caviste de quartier qui saura le guider et lui faire découvrir le monde des vins.

L’achat de vins chez le caviste

Avantages : la proximité, le conseil et le contact humain.
Inconvénients : Il faut se déplacer, les prix intègrent des frais commerciaux tel que le loyer de la boutique, la gamme de vins est réduite, pas de possibilité de comparer les prix.

L’autre possibilité est de s’adresser un à caviste en ligne. Ce circuit de distribution trouve de nouveaux adeptes tous les jours grâce à a grande souplesse.

Avantages : Un grand choix qui s’accompagne d’une comparaison facile des prix. Des livraisons à domicile dans les 24 à 48 heures et un paiement sécurisé par carte bancaire. Les charges réduites autorisent des rapports qualité-prix exceptionnels.
Inconvénients : Pas de dégustation possible mais en général des descriptions et des conseils qui permettent de faire le bon choix.

L’achat en grande surface

Le choix est assez large et le côté pratique est d’acheter du vin en faisant les courses de la semaine.

Avantages : sans doute les prix lesquels cachent souvent des qualités très inégales, la proximité.
Inconvénients : Peu ou pas de conseil, ce qui conduit bien souvent le consommateur à choisir en fonction du prix et de l‘étiquette. Les vins sont trop souvent exposés à la lumière, aux vibrations et à la chaleur, ce qui dégrade la qualité.

L’achat à la propriété

C’est à coup sûr l’achat le plus agréable que l’on fait le plus souvent sur la route des vacances ou sur le lieu de villégiature.

Avantages : La dégustation des vins et la rencontre des vignerons.
Inconvénients : Le choix est réduit à la production du domaine, et contre toute idée reçue, les prix ne sont pas plus intéressants, certains producteurs pratiquant même des prix élevés pour ne pas concurrencer leurs clients professionnels.

L’achat de vins pour constituer une cave

Dans cet investissement à long terme, il convient de privilégier les appellations et les millésimes de garde. Il faut avoir à l’esprit de diversifier ses achats afin que les vins arrivent à maturité au fur et à mesure et d’appliquer quelques principes :

•    Penser aux vins d’appellations un peu négligées qui réservent souvent de bonnes surprises comme par exemple les vins du Sud-Ouest ou du Languedoc.
•    Acheter de petits vins en grandes années, le millésime donnant souvent des indications sur la qualité et le temps de garde nécessaire.
•    En règle générale, et en fonction du budget disponible, il convient d’adopter des principes de prudence, tout en faisant parfois preuve d’audace et d’imagination (toujours pour se réserver de bonnes surprises).
•    Diversifier en évitant d’acheter de trop grandes quantités d’un vin donné car s’il ne répond pas à vos espérances, vous limiterez le risque.

Comment constituer une cave

Une bonne base de départ pour une cave comprendra une sélection de 40 bordeaux, 30 bourgogne, 15 vins de Loire, et 15 vins du Rhône ou du Sud-Ouest.
Pour ne pas « taper » trop vite dans les vins de garde, pensez à mettre en cave des vins de consommation plus immédiate, ce qui vous permettra de faire le joint jusqu’à maturité de vos vins de garde.

Une autre possibilité est d’acheter des vins en primeur, ce qui consiste à acheter à terme, au printemps suivant la vendange, en étant livré 18 mois plus tard au moment de la mise en bouteilles. L’économie ainsi réalisée est, en général de 20 à 30%.

A vous maintenant de faire vos choix, ils seront judicieux si vous suivez nos humble conseils.

A savoir, Shopping

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

Laisser votre commentaire