Des bouteilles de champagne sous la mer Baltique depuis 230 ans

Samedi 11 septembre 2010

Du champagne sous la mer : Incroyable !

Elles reposaient par 55 mètres de fond au large de la Suède et de la Finlande depuis 1780. Trente flacons « Veuve Clicquot » ont été découverts. Un trésor de 16 millions d’euros.

Une équipe de plongeurs a mis la main et les palmes sur un stock de bouteilles, sans la moindre étiquette, qui pourraient constituer les plus vieilles bouteilles de champagne jamais retrouvées. C’est au large des îles Aaland, un archipel situé entre les côtes suédoises et finlandaises que la formidable découverte a été effectuée. A plus d’une cinquantaine de mètres de fond, dans une eau froide et particulièrement trouble.
Le navire coulé n’est pas plus reconnaissable, aucun indice sur ce qu’il reste de la coque, aucune mention sur la cloche de quart. Un mystère qui tendrait selon certains historiens à s’éclaircir
Contacté, Moët et Chandon et sa filiale Veuve-Clicquot ne veut pas commenter cette découverte mais « reconnaît qu’il est très probable qu’il s’agit d’une bouteille de champagne ».

Cadeau de Louis XVI

Probabilité que le chef d’équipe des plongeurs qui a effectué la fabuleuse découverte estime « à 98 % ». Par ailleurs, les services communication de LVMH promettent de « communiquer une fois que plusieurs bouteilles auront été rapatriées et goûtées par des œnologues de la maison de champagne ». Quant à l’échéance, c’est un secret. Seule trace perceptible qui attesterait avec certitude la provenance du breuvage, sur le bouchon du flacon figurait la mention Juclar, localité située près d’Andorre, réputée pour sa fabrique de bouchons de lièges.

Mais alors comment, au départ de la Champagne, ces bouteilles peuvent elles se retrouver au large des côtes scandinaves. A cette question aussi, les historiens et les archéologues marins ont une réponse. Ces bouteilles de champagne ont de très grandes chances de faire partie d’une cargaison partie du nord de la France et qui faisait route vers la Russie. Plus concrètement, ces bouteilles étaient destinées à Catherine II de Russie (et non Pierre Le Grand comme l’affirment certaines dépêches). En effet, la trace d’un navire acheminant des présents français a été perdue entre la France et la Baltique. Ce qui correspondrait à l’endroit de la découverte de Christian Ekström.

Ce champagne peut d’ores et déjà être considéré comme le plus vieux nectar effervescent consommable jamais connu, puisqu’il dépasse, en effet, allègrement les 200 ans. Les bouteilles trouvées dans la Baltique ont été parfaitement conservées grâce à l’obscurité des abysses et la température fraîche de l’environnement. Les autorités locales vont maintenant décider ce qui adviendra de l’épave et des bouteilles.

DERNIERE MINUTE

Une toute dernière information apporte du nouveau quant à la provenance de ces bouteilles : Elles proviennent en fait tout droit des caves de Châlons en Champagne.

La maison Juglar qui les a produites a aujourd’hui disparu, elle était pourtant l’une des plus célèbres de la région au début du XIXe siècle. Restée sans descendant et associée à la maison Jacquesson, elle constitue l’une des parts les plus importantes et les plus méconnues du patrimoine châlonnais.

C’est en 1798 à Châlons que remonte la fondation par Claude et Memmie Jacquesson d’une société de négoces en vins de Champagne, avec pour associé François-Félix Juglar. En cette fin du XVIIIe siècle donc, les associés achètent une parcelle, provenant des hôpitaux de Châlons. Ils font creuser des caves qui s’enfoncent dans la colline du Mont Saint-Michel, tout étant de plain-pied avec la vallée de la Marne. Ils installent leur maison qui se développe rapidement en France et en Europe : jusqu’à 800 000 bouteilles expédiées (60 % en Europe), au milieu du XIXe siècle. Il n’est donc pas étonnant qu’on puisse encore en retrouver au fond des mers !

(source l’Union)

Actualités, Champagne

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

5 réponses pour “Des bouteilles de champagne sous la mer Baltique depuis 230 ans”

  1. Il me semble avoir lu dernièrement qu’il avait été prouvé que ce n’étaient pas des Veuve Clicquot …

  2. Tout à fait exact, mais cette information ne m’était pas connue au moment de la rédaction de ce billet que je vais compléter. Ce champagne est en effet issu d’une société de négoce de vins connue à l’époque sous le nom de « Juglar » et aujourd’hui disparue.

  3. Je me suis laissé dire qu’il y aurait une vente aux enchères de ces bouteilles ? Avez vous plus de détail à ce sujet ? ou et quand ?
    Cordialement.
    François

  4. Le vice premier ministre Britt Lundberg finlandais a le projet d’organiser une vente aux enchères mais la date et le lieu n’ont, semble t-il pas encore été fixés. Wait and see…

  5. Mille mercis de votre réponse, en effet, ‘wait and see’. Je pense que la presse en parlera assez le moment venu ?
    Cordialement.
    François

Laisser votre commentaire