Créer sa cave à vins

Mercredi 23 décembre 2009

Quel amateur ne rêve pas de posséder sa cave à vin qui réunisse toutes les conditions : obscurité, fraicheur, température constante et humidité, pour éprouver tout le plaisir de faire vieillir en beauté les vins qu’il a patiemment accumulés au fil des années ?

L’envolée des prix, notamment pour les vins de Bordeaux et de Bourgogne, milite pour acheter des vins jeunes au bon potentiel de vieillissement à conserver dans sa cave personnelle

Le rêve peut devenir réalité (même lorsque les conditions de stockage ne le permettent pas il existe des solutions) y compris pour des revenus modestes, à la condition d’avoir de la patience et de faire les bons choix d’appellations et de millésimes. Les sites de vente de vin par Internet apportent généralement d’excellents conseils relatif à la conservation du vin

La température de la cave

Ni trop chaud, ni trop froid. Pour assurer la conservation plusieurs années, voire plusieurs dizaines d’années, il convient de choisir un endroit ou la température ne dépasse pas 15 degrés. Autant dire que le stockage dans un appartement ne convient pas, sauf pour des vins jeunes ou des vins plus âgés que l’on veut consommer dans les mois qui suivent.
Au delà de cette température, le vin peut prendre des aromes de vin cuit ou confituré.

A l’inverse, une température trop basse nuit à la maturation du vin et le gel, même si le vin gèle moins vite que l’eau (entre -4 et -6°), serait catastrophique.

Les variations de température

L’idéal est sans aucun doute une température constante, ce que permettent les caves voutées au sol en terre battue et les armoires de stockage spécialement conçues à cet effet.
Il faut savoir que les variations de température agissent d’avantage sur l’évolution du vin que la température elle-même.
Ces variations entrainent des mouvements de compression du vin (au refroidissement) ou de dilatation (au réchauffement) qui agissent sur la pression et la possible introduction d’air dans la bouteille.

L’humidité

Le taux d’hygrométrie idéal se situe entre 75 et 85%.

Lorsque l’environnement de la pièce est trop sec, les bouchons se dessèchent et deviennent poreux, ce qui a pour résultat l’évaporation du vin

A contrario, une humidité trop élevée entrainera des moisissures sur le bouchon, ce qui ne revêt pas un caractère de gravité en soi, sauf à ce que ces moisissures finissent par traverser le bouchon et altérer le vin.
Une humidité excessive présente également l’inconvénient de détériorer voire de détruire les étiquettes, ce qui est très ennuyeux pour le service du vin à table.

La lumière

Ce sont en fait les ultra-violets qui détériorent la couleur, le bouquet et le gout du vin. Il faut donc proscrire la lumière du jour et les néons de manière continue et se contenter d’une ampoule d’intensité moyenne pour aller chercher de bonnes bouteilles ou de les admirer en cave.

Pour une bonne protection, il est conseillé de stocker les bouteilles dans leur caisse d’origine en bois.

L’odeur

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, les odeurs ambiantes peuvent avoir une influence sur le vin. Le bouchon (de liège), généralement imperméable au liquide, permet les échanges gazeux entre la bouteille et l’air ambiant, ce qui d’ailleurs contribue à la maturation du vin.

Il est fortement déconseillé de stocker a proximité d’une cave à vin des produits contenant des solvants, tel que peintures, produits ménagers et d’étanchéités ainsi que les désodorisants.

L’aménagement de la cave à vins

Le type de rangement reste à votre appréciation, qu’il s’agisse de casiers, d’alvéoles en argile ou en béton cellulaire, en caisse bois.
Ce qui est important, c’est que les bouteilles soient couchées pour que le bouchon reste toujours humide, donc au contact du vin. Ce contact permanent n’augmente pas le risque de vin bouchonné si le bouchon est de bonne qualité.

La gestion du stock de bouteilles

Il est préférable de fixer sur le casier une étiquette mentionnant (au feutre indélébile) le nom et le millésime des vins ou attacher une étiquette autour du col.
En effet, la date de péremption d’un vin dépend de multiples facteurs et rien n’est plus décevant pour l’amateur que d’ouvrir une bouteille périmée.

Pour la gestion d’un nombre plus conséquent de bouteilles, on peut également tenir un livre de cave et procéder à sa mise à jour au gré des entrées et des sorties de bouteilles. Ce procédé offre la possibilité de suivre l’évolution des vins et d’y porter les commentaires et les notes de dégustation du producteur au moment de l’achat. La encore les sites de vente de vins par Internet indiquent fort précisément ces éléments.

Il existe enfin des logiciels de gestion d’une cave à vin à des prix très abordables.

Conseils autour du vin

Boostez cet article sur Wikio Votez sur Wikio

Laisser votre commentaire